Le rune peut être déchiffré grâce au tesson de Camp Redon (IXe siècle avant J-C., découvert sur les Terramares melgoriens, étang de l'Or, Hérault.) Les inscriptions runes ne sont que l'expression d'une religion animiste, et l'invocation à la protection d'un dieu de la nature - ici BAAL :
La phrase inscrite sur une urne funéraire signifie : "Baalaham, initie-moi, toi que j'ai pris comme prophète". On le retrouve dans la vase de la Tamise, en Grande-Bretagne, gravée sur une épée du IVe siècle avant J-C.
Les Hébers sont "ceux qui ont passé la rive", les Berbères "peuple des puits sacrés", les Ibères, les Étrusques dont l'ancêtre Énée venait d'Anatolie, les Basques descendant des Bigerri "hommes aux longues capes" ou bergers du néolithique qui bien entendu habitaient la terre de Bigorre, les Hébères irlandais dont les ancêtres seraient issus d'Ibérie, venus par la mer, et bien entendu nos très lointains aïeux "barbares" retranchés 1000 ans avant J-C. sur les oppida barrant l'arrière-pays languedocien (face à la pression greco-romaine en Méditerranée)...

Danielle Prades

Copyright 1999 ADPLL