Mme PRADES Danielle
Présidente de l'ADPLL
34 970 Lattes


Marguerite Prades et moi-même avons appris tout à fait par hasard, par un article de presse en 1998, qu'un particulier détenait plusieurs centaines de monnaies antiques, ramassées sur les sites archéologiques de Lattes, depuis la création du Groupe Archéologique Painlevé en Septembre 1968.

À la dissolution du G.A.P., personne n'a évoqué les monnaies accumulées par JC Richard CNRS depuis 1980, que lui confiait Henri Prades pour étude, et qui appartenaient à la Commune de Lattes. M. Prades était l'inventeur, et confiait à chacun les travaux selon ses compétences.


Il a fallu trois années de démarches auprès de multiples autorités de mon association et moi-même, une action judiciaire non-aboutie à ce jour, l'intervention du Préfet de l'Hérault et des Maires de Lattes et de St. Guihem-le-Désert, avertis par mes soins, pour que M. Richard rende des pièces. Il le fait en se présentant comme le maître d'œuvre du G.A.P. alors qu'il n'en fut qu'un élément imposé à Prades et son équipe par la "DRAC". dans les années 1960.


Christian Landes, Conservateur du Musée Henri Prades, n'a entendu parler de ces monnaies qu'en 1998, averti par nos soins.

Ces monnaies antiques appartenant au Groupe Archéolgique Painlevé, n'ont pas été évoquées par leur détenteur lors de l'Assemblée Générale de dissolution de celui-ci.

Danielle Prades, le 25.10.2001

Il reste encore les films du Groupe Archéolgique Painlevé à remettre au Musée...

 

Étaient présents à la remise des monnaies antiques à la Mairie de Lattes :

Marguerite Prades, épouse d'Henri Prades et Danielle sa fille, Cyril Meunier le Maire de Lattes,

Christian Landes, Conservateur du Musée Henri Prades, et Maître Dombre, avocat de l'ADPLL.

 

 

Copyright 2001 ADPLL